Groupe de travail : quelques astuces pour favoriser la participation

L’efficacité d’un groupe de travail réside dans la participation active de chaque membre qui le compose. Il n’est cependant pas facile de voir tous les collaborateurs participer de la même façon. Pour réussir à corriger le problème et favoriser l’intervention de tous, vous devez respecter quelques règles. Voici les astuces qu’il faut mettre en place afin de permettre à tout le monde de participer aisément au travail de groupe.

Favoriser le sentiment d’appartenance au sein de l’équipe

Le sentiment d’appartenance est d’une importance capitale si vous souhaitez voir chaque membre de votre équipe participer activement au travail. Pour ce faire, une culture d’équipe doit être cultivée. Le manager du groupe se doit d’instaurer une relation conviviale dans le groupe. Cela implique la mise en place d’une excellente stratégie de communication permettant à chacun de pouvoir s’exprimer librement.

De plus, la communication favorise la prise d’initiative. Prenez le soin d’être à l’écoute et évitez de porter un quelconque jugement. La communication au sein de l’équipe est le meilleur moyen d’impliquer tout le monde et par la même occasion de trouver la meilleure solution à un problème auquel ferait fasse l’entreprise.

Valoriser chaque compétence

Pour rester à la fois motivés et impliqués, les collaborateurs doivent mettre à profit leur talent. Pour ce faire, une répartition des tâches doit se faire en fonction des compétences de chaque membre. Cela permet à tout le monde d’intervenir et de se sentir important au sein du groupe. Par ailleurs, en plus d’avoir un rôle clé dans l’équipe, le travail de groupe doit permettre aux membres d’acquérir de nouvelles connaissances. Cela peut se faire notamment à travers les échanges entre collaborateurs.

Toutefois, il est possible que le manager mette en place des formations permettant à tout le monde de gagner de nouvelles compétences. L’idée est de faire en sorte que tout le monde excelle dans un domaine précis : informatique, communication, RH, finance, commercial, etc.

animer un groupe de travail présentiel

Penser à un système de feedback et à la prise d’initiative

Un groupe de personnes visant à travailler ensemble a obligatoirement un objectif. Si cela n’est pas clair, il faudra le définir dès le départ. C’est la meilleure façon d’aboutir à au résultat escompté. Le feedback permet de savoir si les objectifs fixés au départ sont bel et bien atteints (ou en bonne voie). Si le niveau actuel des activités indique clairement que l’objectif ne sera pas atteint dans les délais souhaités, c’est le moment de trouver des solutions pour rectifier le tir. Pour une excellente cohésion, gardez en tête que la fixation d’objectifs communs et surtout concrets suscite une très forte implication des troupes.

Par ailleurs, pour réussir un projet de groupe, des idées nouvelles doivent faire surface et provenir de tout le monde. En tant que manager, faites en sorte que chaque membre donne son avis ou une éventuelle solution. Selon un contexte donné, chaque idée est intéressante et doit être considérée. Afin d’éviter toute frustration, évitez de réfuter catégoriquement des propositions jugées non pertinentes.

La confiance et le respect, deux éléments clés

Le développement d’un esprit d’équipe passe nécessairement par le respect et la confiance entre collaborateurs. Cela implique le respect de règles de politesse et de savoir-vivre. Les tâches doivent être réparties de manière équitable et chaque participant se doit de respecter le domaine d’intervention des autres. De plus, il est important que chacun soit en mesure d’assumer ses erreurs.

En cas de problème, évoquez-le de façon ouverte afin que cela puisse se résoudre en groupe. Que ce problème ait un rapport aux éléments du groupe, ou au travail lui-même, tout le monde doit pouvoir intervenir afin de trouver la bonne solution. Vous l’aurez compris, l’instauration de la confiance nécessite une grande transparence au sien du groupe.