Tout savoir sur l’industrie 4.0

Le développement technologie et la transformation numérique ont concerné pratiquement tous les domaines, y compris le secteur de l’industrie. De fait, 53% des PME françaises ont jugé nécessaire cette transition technologique, compte tenu de ses multiples avantages, d’où l’émergence d’une nouvelle ère industrielle, communément appelée « industrie 4.0 ». Qu’entendons-nous par ce concept ? Et en quoi a-t-il contribué ? La Fabrique de l’Industrie vous livre les détails.

L’industrie 4.0 : définition et objectifs

L’industrie 4.0 (faisant référence à une 4e révolution industrielle) constitue l’ensemble des innovations technologiques qui se succèdent de façon simultanée. La genèse de ce process n’est pas passée inaperçue, elle a  impacté plusieurs filières de l’industrie en france, comme la technologie automobile, celle du textile, etc.

L’inter connectivité et la digitalisation sont les maîtres mots qui définissent ledit concept. D’ailleurs, ce nouveau paradigme industriel a été à l’origine de la réduction, à la fois du coût et du temps de la production, sans pour autant affecter la qualité du produit industrialisé.

La mise en place de cette nouvelle tendance industrielle a donc pour objectifs de :

  • Décentraliser la prise de décision au sein d’une même entreprise ;
  • Améliorer l’efficacité ;
  • Adapter de manière efficiente la production et l’offre à la demande ;
  • S’ouvrir sur un marché potentiel plus étendu, notamment grâce au commerce électronique ;
  • Diminuer les coûts logistiques.

Néanmoins, comme tout changement, cette transition technologique présente plusieurs défis, notamment au niveau hiérarchique et structurel de l’entreprise. Ces difficultés s’estomperont facilement si la volonté et la disposition du personnel sont au rendez-vous, surtout lorsqu’il est question d’une technologie qui ne fera que rendre moins pénibles des tâches professionnelles qui s’attachent au travail des collaborateurs, ce qui aura sans doute un impact positif sur leur rendement final et l’efficacité escomptée.

Les technologies-clés de l’industrie 4.0

L’invasion technologique, dont on a parlé précédemment, s’est manifestée à travers des éléments clés qui l’ont marqué, à savoir :

  • Le Big Data et l’Analytics : la digitalisation des manufactures a conduit à la dématérialisation de leurs données. A cela s’ajoute la technologie du monitorage à distance et le contrôle en temps réel des lignes de productions, ce qui a optimisé la prise de décision et a augmenté la productivité ;
  • La robotique : la technologie la plus en vogue, la robotique est très présente dans l’industrie automobile. Or, quoiqu’elle soit plus efficace en termes de coûts et de productivité, l’intervention de l’Homme s’avère nécessaire pour des résultats optimaux ;
  • L’Internet des Objets (IdO) : cette technologie consiste à connecter des objets entre eux et avec l’être humain, en décentralisant l’analyse des données et la monopolisation de la prise des décisions ;
  • La simulation : cette technologie permet de tester de différentes configurations avant de les mettre en pratique, ce qui contribuera à l’optimisation de l’industrie ;

La Fabrication Additive : elle consiste à imprimer en 3D des prototypes ou pièces identiques aux originaux. Cette technologie permet à la fois de gagner du temps et d’assurer la fiabilité du produit final.