Les étapes à suivre pour lancer son site e-commerce

Devant le succès du commerce en ligne, qui ne connaît pas la crise, il y a de quoi être tenté d’essayer de créer son propre site et de vendre ses produits. Que l’on soit déjà commerçant ou que l’on réfléchisse à un projet, il y a cependant plusieurs étapes à respecter avant de lancer son site e-commerce. C’est un projet complexe qui peut coûter cher, tout comme le lancement d’un magasin physique. Voici 5 étapes clefs, qui pourront vous éviter un cuisant échec si vous ne les prenez pas à la légère.

1.    Bien s’entourer

Chacun a son parcours, mais personne n’est bon en tout. Peut-être êtes-vous un développeur de talent et que vous saurez vous créer une boutique ergonomique, esthétique et sans un seul bug, mais êtes-vous initié aux arcanes du référencement ? Si non, votre site sera peut-être parfait, mais personne ne le trouvera. Pour faire connaître votre site, il vous faudra alors faire appel à un référenceur ou à une agence qui se chargera de le faire remonter dans les résultats des moteurs de recherche.

Cela est vrai, quelles que soient vos compétences. Vous ne pourrez sans doute pas tout faire tout seul et il faut savoir déléguer certaines missions. Cela implique de bien se connaître soi-même et ses faiblesses. L’autre difficulté étant de choisir la bonne personne ou le bon prestataire. Cherchez les professionnels qui ont des références et qui peuvent vous montrer ce qu’ils ont fait et quels résultats ils ont obtenus.

2.    Trouver les bons produits et les bons fournisseurs

Pour cela, une bonne connaissance de votre secteur s’impose. Vous ne pouvez pas choisir n’importe quel partenaire et n’importe quel produit. Certains peuvent avoir des pratiques peu scrupuleuses, comme de faire augmenter leurs prix de façon abrupte, vous obligeant à changer les vôtres de la même manière. Ils peuvent aussi mal vous tenir au courant de leurs stocks disponibles, ce qui vous posera problème quand vous voudrez renouveler les vôtres.

La solution est donc de ne jamais dépendre d’un seul fournisseur, mais d’en avoir plusieurs et d’en rechercher de nouveaux en permanence. Ainsi, si l’un d’eux vous fait faux bon (ce qui peut arriver même aux gens de bonne foi), vous aurez constamment quelqu’un d’autre vers qui vous tourner.

3.    Choisir le bon mode de paiement

Si vous vendez, logiquement, le client devra payer. La question est de savoir comment.

Car il existe de nombreuses façons de payer en ligne, chacune avec ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, pour un site méconnu, proposer de payer par PayPal est une solution avantageuse car elle sécurise beaucoup le client. Comme je le disais dans un autre article, tout le monde n’est pas Amazon et même si vous êtes tout à fait honnête, le client n’a que peu ou pas de garantie de votre bonne foi, puisque vous n’êtes pas célèbre. C’est pour cela que si la seule solution de paiement que vous proposez l’oblige à donner son numéro de carte bleue, il y a de fortes chances pour qu’il fasse machine arrière alors même qu’il a un panier bien rempli.

Bien entendu, si vous commencez à jouir d’une petite réputation, vous pourrez vous pencher vers d’autres solutions, mais gardez toujours PayPal, qui encourage les nouveaux clients à finaliser leur commande.

4.    Bien gérer ses stocks

On n’y pense peut-être pas, obnubilé que l’on est par l’idée qu’il faut se créer un site, mais cette étape est inévitable.

Si vous vendez des produits, vous devrez fatalement gérer vos stocks. Commander, envoyer aux clients, faire l’inventaire, classer correctement chaque produit… et ce sans compter les imprévus, comme une livraison en retard, qui entraîne chez vous une rupture de stock !

Il faut faire preuve de rigueur, toujours vérifier l’état des produits, combien il en reste en stock, anticiper les prochaines commandes aux fournisseurs… C’est une étape permanente et compliquée, mais avec de l’organisation, on finit par s’y retrouver.

5.    Mettre au point sa stratégie e-marketing

C’est une étape plus ou moins compliquée en fonction de ce que vous vendez et de votre secteur, mais elle est indispensable pour réussir sur le web.

Cela passe notamment par l’optimisation de votre site pour le référencement naturel. C’est un métier à part entière, très chronophage, et les conséquences peuvent être désastreuses en cas de mauvaise gestion. Pour vous aider, vous pouvez recruter un référenceur ou faire appel à une agence ou un freelance qui s’occupera de faire remonter votre site en première page de Google. On en revient à l’étape 1 : bien s’entourer.

Vous pouvez aussi, avant même le lancement de votre site, créer un blog parlant de votre secteur et de vos produits. Vos visiteurs entendront parler de vous et de votre offre et avec un peu de chance, s’en rappelleront. Une fois votre site lancé, gardez votre blog, il peut être très utile pour une campagne de référencement naturel.

Mais ça n’est pas tout, il reste de très nombreuses façon de booster ses ventes en ligne : campagnes Adwords, partenariats avec des sites aux thèmes connexes, créer des programmes de fidélité, de parrainage, des concours, être présent sur les comparateurs de prix… Là encore, il s’agit d’un métier à temps plein et peut-être aurez-vous besoin de l’aide d’une société spécialisée.

 

J’espère que ces quelques conseils vous aideront à mieux envisager les difficultés qui vous attendent si vous voulez créer votre site. Ne vous découragez pas, planifiez bien vos actions et donnez-vous le temps d’y réfléchir.