Top 3 Écoles d’Ingénieur spé Électronique et Génie Électrique

De la compétence technique la plus basique comme le montage d’une télécommande novoferm aux compétences stratégiques dans la gestion et la prise de décision, l’ingénierie électronique et le génie électrique débouchent sur des postes variés mais passionnants ! Le monde de l’enseignement des ingénieurs en électronique en France est très performant et des plus compétitifs. Ainsi, quels sont les meilleurs lieux de l’enseignement de l’Hexagone qui verront naître les futurs ingénieurs qui mettront au point les prochains objets connectés ?

1.     CentraleSupélec

Relevant du Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi que du Ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, la CentraleSupélec est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP). Née d’une collaboration durable entre l’École Centrale et Supélec, cette école a su intégrer le meilleur de ses deux entités pour passer un cap. Ainsi, sur 3 campus (Paris, Metz, Rennes), ce sont quelque 4 500 étudiants qui suivent les formations d’ingénieur et de recherche

2.     ENSEEIHT

Relevant également du Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, cet établissement est basé à Toulouse et est associé à l’Institut Mines Télécom. Aussi, il est en convention avec l’École Polytechnique. Ce sont ainsi 450 étudiants qui y sont diplômés chaque année, environ 100 masters et autant doctorants. Enfin, ce sont près de 96 % des étudiants qui sont en activité professionnelle dans les 2 mois qui suivent la fin d’études.

3.     ENSEA

Établissement public d’excellence qui prépare aux métiers d’ingénieurs en électronique, informatique, télécommunication et systèmes embarqués, l’ENSEA est basée à Cergy-Pontoise. Avec 250 diplômés par an, 145 accords internationaux, 200 entreprises partenaires et 29 double-diplômes internationaux, cette école est une figure de l’enseignement en ingénierie en Europe et dans le monde. Sa plus grande force réside dans son autonomie et dans sa longévité, car l’ENSEA propose ses cursus diplômant reconnus à l’échelle nationale depuis 1952.