SafeStamp : le tatouage garant de votre sécurité routière !

Afin d’analyser votre taux d’alcoolémie et de vous indiquer si vous avez dépassé le seuil tolérable, donc incapable de conduire, deux étudiants de Miami Ad School ont développé le SafeStamp, un tatouage intelligent provisoire qui s’allume lorsque vous avez trop bu. Génial comme compagnon de soirée, non ?

Pas question de prendre le volant quand votre tatouage vire au bleu

Soutenus par la célèbre marque de bière Heineken, DivyaSeshadri et Meghan D. O’Neill ont eu la brillante idée de mettre en place une solution aussi originale qu’amusante, afin d’assurer la sécurité des noceurs après une soirée bien arrosée : le SafeStamp. Ce dispositif n’est autre qu’un tatouage doté d’une micro-puce qui doit être fixé sur les mains ou les poignets des fêtards, à l’entrée des boîtes de nuit, afin que les plus éméchés évitent de se prendre pour des pilotes de Formule 1 après la fête.

Si le tatouage, à l’effigie du club, d’un logo, etc. vire au bleu au moment de prendre le volant de votre véhicule, cela signifierait que votre taux d’alcoolémie dépasse 0,8 grammes par litre de sang. La sentence est formelle : pas de volant pour vous ! Certes, en France, la limite est de 0,5 gramme par litre de sang, mais une simple adaptation rendrait ce tatouage utilisable chez nous !

Découvrez la vidéo de présentation du SafeStamp sur cette vidéo.

Une invention originale parmi d’autres pour renforcer la sécurité routière !

Face au nombre inquiétant des accidents de la route causés chaque année par la consommation excessive de l’alcool, les solutions technologiques se multiplient pour tenter d’améliorer la sécurité routière. Le SafeStamp entre dans ce cadre-là. Toutefois, avant lui, d’autres solutions ont été développées pour le même combat, en l’occurrence l’application conçue par Ethylocpte qui permet aussi de savoir si vous avez trop bu pour conduire. Elle est reliée à un éthylotest en miniature accrochable à votre trousseau de clef, dans lequel il vous suffira de souffler pour que votre téléphone vous dévoile si le taux d’alcool contenu dans l’air expiré vous permet de conduire en toute légalité.