Audi adopte la livraison e-commerce dans le coffre de voiture

Amazon et Audi lancent en mai un nouveau programme qui consiste à livrer directement les colis dans les coffres des voitures Audi équipées d’un système d’ouverture à distance. Entamé à Munich, en Allemagne, ce système, développé en partenariat avec DHL, permettra aux abonnés du service Prime de recevoir leurs colis directement dans le coffre de leur voiture en utilisant la technologie Audi Connect.

Commence ça marche ?

Certaines voitures Audi sont munies d’un système d’ouverture à distance sur smartphone. La technologie GPS permettra au livreur DHL de déterminer la localisation du véhicule. Il pourra ensuite ouvrir le coffre en utilisant un code à usage unique qui s’autodétruira après utilisation.

Ce nouveau mode de livraison e-commerce offre aux acheteurs la possibilité de suivre la livraison de leur colis en temps réel, y compris l’ouverture et la fermeture du coffre de leur voiture. C’est tout ce qu’Amazon a bien laissé savoir à propos de ce programme, sans rentrer dans les détails techniques de cette expérience, mais tout porte à croire qu’en cas de retour produits, on procèdera de la même manière.

Volvo est l’initiateur de ce nouveau mode de livraison

Volvo était précurseur de ce type de livraison. Dans le cas de ce constructeur automobile, l’acheteur reçoit un SMS de l’entreprise de livraison pour convenir de l’heure de livraison. Après accord de l’acheteur, une clé virtuelle à usage unique, utilisable uniquement par le livreur pendant le délai de livraison, est générée par Volvo. Là encore, le livreur s’appuie sur la technologie GPS pour trouver l’emplacement du véhicule et dépose la commande ou récupère le produit retourné. Dès fermeture du coffre, la clé virtuelle est annulée.

Après le succès de son projet de livraison itinérante, Volvo cherche à passer des partenariats avec des distributeurs et des entreprises de livraison. Présenté pour la première fois lors des Enjeux E-Commerce organisés par la Fevad, le 26 juin 2014, le projet du constructeur suédois s’appuie sur l’application Volvo on Call lancée en 2008.

Crédit photo : Wired