L’avenir des places de marché du Web

Les places de marché sont plus que jamais installées au sommet de la hiérarchie de la vente en ligne. Les plus connues sont Amazon Maketplace, Alibaba, ebay, RueDuCommerce ou Priceminister. Elles mettent en relation des vendeurs et des acheteurs. L’offre est très large, depuis les accessoires divers jusqu’aux denrées périssables. Elles bénéficient d’un quasi monopole de la vente sur Internet. Leur avenir semble radieux.

Une offre de produits à bas prix

Livres, DVD, jeux vidéos, équipements informatiques, jouets, bricolage, beauté, santé et même montres et bijoux peuvent être achetés sur ces plates-formes de vente en ligne. Le principe est extrêmement simple. Un commerçant souhaite mettre en vente ses produits. Il s’inscrit sur la plate-forme, renseigne ses articles et ajuste le prix en fonction des recommandations du site. Ces recommandations poussent toujours le vendeur à baisser son prix de vente par rapport aux concurrents. Et c’est là que le succès de la plate-forme se construit. Les offres sont toujours au plus bas prix, notamment pour les objets d’occasion proposés par des particuliers.

L’offre est si large que près de 30% des internautes commencent à rechercher un produit sur Amazon plutôt que sur Google. Ce qui fait dire à Google qu’Amazon est son principal concurrent pour la recherche sur Internet. Sur une place de marché, l’internaute est quasiment certain de trouver ce qu’il recherche au meilleur prix.

Un avenir assuré pour les places de marché

La question à se poser n’est pas tant l’avenir des places de marché, que celui des sites de vente en ligne en général. Confrontés à une telle concurrence qui frise le monopole, les sites de e-commerce peuvent-ils encore exister ? Pour l’instant, les places de marché ne dominent pas encore les moteurs de recherche. Par exemple, une recherche dans Google sur les termes “Artisanat marocain” ne fait apparaître aucune place de marché en première page. Pourtant, une recherche des mêmes mots clés sur Amazon ressort plus de 200 résultats. Mais aucun d’entre eux sur la première page de résultat de Google.

Il semblerait que des produits n’appartenant pas aux biens de consommation courante échappent à la prédominance des places de marché. En revanche, des produits tels que les appareils photos, les tablettes, les PC ou les livres sont et resteront en priorité achetés sur ces places de marché.

L’avenir des places de marché est assuré, même si Google propose toujours d’autres sites e-commerce dans ses pages de résultats.

*Crédit photo: cdn1.tnwcdn.com