ColonPerfect met la lumière sur le péristaltisme ou les spasmes digestifs

Le système digestif est animé par un processus complexe, organisé de manière méthodique, mais pouvant toutefois rencontrer certains dysfonctionnements, notamment au niveau de l’étape du péristaltisme intestinal. Les personnes souffrant de ces maux subissent des symptômes handicapants au quotidien. ColonPerfect vous propose un billet informatif sur cette pathologie, ses origines, ses contraintes et comment se soulager pour retrouver bien-être et sérénité dans la vie de tous les jours. C’est parti…

Quand le péristaltisme s’enraye

A la base, le péristaltisme, appelé également mobilité digestive, est un phénomène naturel. Il s’agit en effet de spasmes, en temps normal imperceptibles, qui ont pour principale mission d’assurer le transport des aliments d’un organe à un autre. Ils jouent un rôle capital dans la bonne digestion. Ces contractions involontaires des muscles lisses à fibres musculaires ou longitudinales tout au long du système digestif commencent depuis l’œsophage, passant par l’estomac, le côlon puis l’intestin pour terminer par le rectum.

Ces contractions peuvent parfois connaître un déséquilibre et se retrouver  trop ou pas assez importantes, entraînant inévitablement des diarrhées ou une constipation avec à la clé des douleurs aigues et des spasmes perceptibles. Un mouvement anormal, synonyme d’un trouble de la motricité digestive, peut être révélateur d’une pathologie. Les femmes sont particulièrement touchées, la progestérone diminuant la fonction des muscles intestinaux par un effet sédatif.

Les syndromes et pathologies du péristaltisme

Un dysfonctionnement du péristaltisme intestinal peut être causé par différentes origines comme par exemple le syndrome du côlon irritable, un mégacôlon ou la maladie de Hirschsprung… Il existe par ailleurs d’autres raisons à prendre en compte dans ce dérèglement comme le stress, la dépression, les déséquilibres hormonaux ou encore une mauvaise alimentation.

Si le passage des aliments prend en moyenne entre 24 et 40 heures pour les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable, ce temps se trouve ralenti ou accéléré. Le quotidien est alors fortement perturbé par les conséquences de cette anomalie. Afin de poser un diagnostic, la manométrie est indiquée, elle peut être œsophagienne ou ano-rectale (par des petits ballons connectés à un appareil d’enregistrement des pressions). L’examen permet de confirmer ou d’infirmer la présence de spasmes au niveau du système digestif. Un traitement médical ou chirurgical pourra alors mis en place. Toutefois, dès les premiers symptômes, il est fortement conseillé d’adapter son alimentation en misant notamment sur les fibres et en s’appuyant sur des compléments alimentaires dédiés comme ColonPerfect proposé par laboratoire Phytonutril. Par sa composition naturelle et ses nombreuses vertus, ColonPerfect vous aide à retrouver une digestion normale, un moral d’acier et un état général qui respire la santé.

Cet article vous a été proposé par ColonPerfect.